fbpx

Améliorer sur sa sexualité avec l’hypnose

L'hypnose : un outil pour mieux vivre sa sexualité

Les difficultés à commencer un rapport sexuel (impuissance/vaginisme ayant une origine psychologique) et/ou à pouvoir ressentir du confort et du plaisir sexuel pendant et à la fin d’un rapporten plus d’être dérangeantes, sont également souvent problématiques pour d’autres raisons : bien-être du couple, estime de soi, etc.

Dans le cas où l’on sait que le problème n’est pas physiologique mais psychologique [1], nous avons tendance à se responsabiliser davantage. On essaie alors de comprendre, et parfois, comprendre n’y change rien [2] : car les mécanismes semblent automatiques.

En effet, les problèmes autour de la sexualité sont souvent inconscients [3] : c’est pour cela que, comme pour les insomnies par exemple, notre volonté a souvent un effet contre-productif.

L’accompagnement avec l’hypnose intervient lorsqu’il n’y a plus à comprendre mais qu’il y a à ressentir : à réussir à fabriquer les expériences (et non à découvrir les connaissances) qui permettront de dépasser la problématique.

Ainsi, je ne délivre pas des conseils ou des explications (comme pourrait le faire un sexologue) ; je vous aide, avec l’hypnose, à fabriquer des expériences facilitant la résolution de votre problématique.

Par exemple, nous pouvons nous servir de l’hypnose et de l’auto-hypnose pour fabriquer des sensations de détente, de confiance, de sécurité avant et pendant un rapport. Dans une autre perspective, l’hypnose peut permettre de construire des expériences réparatrices d’évènement(s) du passé étant à l’origine d’émotions qui demeurent au présent (peur, stress, tristesse, dégoût…).

Il est parfois délicat d’évoquer ce genre de problématiques (même auprès d’un professionnel). Au même titre que pour chaque accompagnement que je dispense, je m’engage à respecter mon devoir de confidentialité. z

Tous droits réservés. Cet article est la propriété d’Élie Pralat.

Hypnothérapeute à Paris 15 et à Valenciennes

[1] Je vous invite vivement à écarter les potentielles causes physiologiques avant de commencer un accompagnement psychologique : cela même si vous avez l’impression que le problème est de nature psychologique.

[2] Parfois comprendre quelque chose ou recevoir un conseil adapté résoudre le problématique ! Un accompagnement par l’hypnose peut venir après ou pendant un accompagnement auprès d’un psychologue spécialisé en sexologie, ces deux types d’accompagnement sont parfaitement complémentaires. 

[3] Que ce soit en tant que chercheur ou en tant dans ma pratique d’accompagnement, je ne n’adhère pas la notion d’un inconscient freudien qui, relié à la libido, serait un refouloir pulsionnel. Lorsque je parle d’inconscient ou de processus inconscients, je m’appuie sur une approche cognitiviste plus approuvée sur le plan scientifique.